Un forum entièrement dédié à la chanteuse du groupe finlandais Indica
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 After Forever

Aller en bas 
AuteurMessage
metalsympho
admin
admin
avatar

Messages : 650
Date d'inscription : 23/09/2010
Age : 23
Localisation : Dans les bras de l'être aimé ♥

MessageSujet: After Forever   Jeu 30 Déc - 0:15



After Forever naît de la volonté de Mark Jansen, jeune guitariste et compositeur hollandais de seulement dix-sept ans. Avec Sander Gommans, il crée quelques compositions en 1995 sous le nom d'Apocalypse, avec l'idée de trouver une chanteuse qui interprèterait ses textes à la hauteur de ses espérances. Le nom définitif du groupe, After Forever, est un hommage à l'une des chansons de Black Sabbath.

Ainsi, peu à peu, le line-up se complète; en 1997, il fait la connaissance de Floor Jansen (qui n'a donc aucun lien de parenté avec Mark), chanteuse prometteuse de seize ans, auditionnée sur une chanson de The Gathering. Avec Luuk Van Gerven (Basse), Jack Driessen (Claviers) et Joep Beckers (batterie), le groupe enregistre sa première démo en 1999, intitulée Ephemeral ; une seconde suit la même année, Wings of Illusion. Ces morceaux annoncent clairement le style d'After Forever, d'autant plus qu'Ephemeral sera l'un des titres du premier album.
Mark, Floor et Sander apparaissent peu à peu comme le trio-leader du groupe, puisque tous trois se mettent à travailler ensemble sur de nombreux titres. Cette association donne un mélange de Death metal, avec les "grunts" et les "screams" respectifs de Sander et de Mark; ils créent une atmosphère très gothique et mélodique, associée à la voix, parfois douce, parfois très aiguë, de Floor, et qui sert de prétexte à des paroles engagées. Elles traitent ainsi de la religion et ses soumissions, qui vont à l'encontre même de ce qu'elle prétend apporter, des illusions que tout humain crée dans son esprit...
Prison of desire sort en 2000 chez Transmission Records, un petit label hollandais.

Plusieurs titres-phares sont à citer, comme Leaden legacy, Follow in the Cry, ou encore Yield to Temptation. D'ailleurs, ils appartiennent tous trois à la série "The Embrace that Smothers" qui traite exclusivement de la religion, et surtout de la religion musulmane. En effet, si la musique paraît assez "death", elle contient aussi dans son côté mélodique une influence orientale non-négligeable. Floor exécute même un chant assez arabisant pour ces trois chansons, ou encore sur Inimical Chimera. Prison of Desire est bien accueilli par le public, et l'on remarque que la pochette (ainsi que certaines des pochettes suivantes du groupe) est pleine de sens, à l'image de ses compositions.
Malgré un premier album plutôt remarquable, Mark admet toutefois que cet opus contient quelques lacunes, en particulier les guitares que l'on n'entendrait pas suffisamment au profit des claviers. En 2001, néanmoins, Decipher, produit par Hans Van Vuuren, arrive, et fait l'effet d'une bombe.

Mark et ses acolytes, tout en demeurant dans le style du premier album, sont allés au-delà de leurs propres limites en créant l'album qui est considéré par de nombreux fans comme étant le meilleur de la carrière du groupe. A l'écoute de Decipher, on se retrouve plongé dans un monde toujours mélancolique mais au son plus lourd, plus prenant et épique, que l'on doit aussi à l'arrivée dans le groupe d'André Borgman, à la batterie, et de Lando van Gils au synthé. Les influences orientales sont de même plus poussées; After Forever a pu travailler avec de vrais choeurs lyriques, qui offrent réellement un côté orchestral à l'opus. Aussi, Sander compose une émouvante ouverture classique et symphonique, Ex-Cathedra, qui donne tout de suite le ton. Mais là n'est pas la seule amélioration. La voix de Floor, dès lors charmante, devient stupéfiante. Elle-même avoue avoir grandement progressé entre les deux albums. Elle se fait tantôt très lyrique et aiguë, tantôt assez rock et puissante. Sa voix se mêle plus naturellement aux "grunts" de Sander et aux rares mais étonnants "screams" de Mark.

After Forever, grâce à cet album, a l'opportunité de tourner son premier clip, illustrant leur single, Emphasis. Bien qu'elle soit d'une qualité tout à fait relative, cette vidéo permet au groupe de franchir une étape bien méritée, au détriment, pourtant, de l'unité de la formation.

En 2002, After Forever surmonte en effet une dure épreuve.

Il faut admettre que Mark est le principal compositeur du groupe depuis leur début, ainsi que son leader. Pourtant, Floor et Sander, qui commencent alors à sortir ensemble, sont plus décidés que jamais à imposer leurs propres influences et idées, qui s'avèrent être très différentes de celles de Mark. Irrité de ce retournement de situation, Mark se met alors à travailler sur un nouveau projet musical, Sahara Dust, parallèlement à AFTER FOREVER. Le groupe se résout pourtant à se séparer de lui en avril 2002: "J'étais la plaque tournante du groupe et je m'occupais déjà depuis des années de tout et n'importe quoi, explique Mark plus tard. Cela devint très difficile quand j'en fus viré." Mark révèle aussi les tensions qui naissaient pendant les tournées, ainsi que le "Chacun-pour-soi" permanent.
Dès lors, tout le monde se demande si le groupe arrivera à survivre à une telle perte. Mais Floor, Sander et le reste du groupe ne se laissent pas abattre, et se mettent tout de suite à la recherche d'un nouveau guitariste. C'est en la personne de Bas Maas, un technicien du groupe, qui en plus de ses riffs, ramène son étonnante voix rock. After Forever trouve alors l'espoir qui les mènerait vers un nouveau chapitre de leur carrière. Floor et sa bande prouvent ainsi qu'ils sont capables de survivre quoi qu'il arrive: d'abord avec de nombreux festivals, une tournée européenne en compagnie de Nightwish et Charon, puis avec la sortie du EP Exordium, marquant une évidente transition vers un renouveau. Ce EP comporte quatre nouvelles compositions, dont une intro, et est complétée par deux reprises: One day I'll fly Away, qu'on ne présente plus, et The Evil that men Do, cover d'Iron Maiden. Cette fois, Floor montre toute la puissance et la fougue qu'elle peut donner à sa voix, et rivalise même avec la version originale de cette dernière! Les guitares de Sander et de Bas ne sont pas non plus en reste, et on avoue que tout cela donne le punch que le groupe attendait.
My Choice, nouvelle chanson, est une ballade remplie d'émotions, et dont le groupe tournera même un clip.

Dès fin 2003, le groupe enregistre déjà leur futur album, qui paraît en 2004: Invisible Circles. Ainsi, After Forever arrive à faire taire les mauvaises langues qui prévoyaient leur mort prochaine; l'intro enfantine, quoique angoissante, révèle déjà la capacité surprenante qu'a le groupe à se renouveler et à ne pas servir aux fans du "réchauffé". Cet album est à la fois très différent et, par certains aspects, proche de ce qui avait été fait avec Mark Jansen sur Decipher. La musique donne un rôle encore plus important aux riffs de guitares, à la basse et à la batterie, et porte à merveille la voix torturée mais déterminée de notre chanteuse, ainsi qu'à celle de Bas, ajoutant une dimension rock'n'roll aux compos. Les "grunts" de Sander sont toujours présents, se font plus agressifs et se transforment quelque peu en "screams", dont Mark s'était alors toujours chargé. Mais ce qu'il ne faut surtout pas négliger, ce sont les paroles uniques de Floor, qui a désormais la possibilité d'en écrire l'intégralité. Elle décide donc, avec l'accord du groupe, de faire de ce nouvel opus un concept-album, c'est-à-dire un album à thème central.

Invisible Circles parle d'une jeune fille de quatorze ans torturée moralement et physiquement par des parents qui ne l'ont jamais désirée, jamais aimée. Floor, qui, dans les chansons, joue le rôle de cette jeune adolescente, se révolte avec haine de ne pouvoir fuir alors ce "cercle invisible" dans lequel sa famille vit pour toujours. Elle se rend compte en effet que son père, qui se met désormais à la battre, reproduit les mêmes gestes que sa mère sur lui quand il était enfant. La jeune fille, ayant pris conscience de ce fait, espère pouvoir rompre ce cercle une fois adulte. Pourtant, dans la chanson finale, alors qu'on la retrouve dix ans plus tard, elle confie à son journal qu'elle reproduit pareillement ce qu'elle a elle-même subi petite, et qu'elle bat sa fille. Elle en conclut qu'à moins de se faire aider par quelqu'un d'extérieur à cette situation, nous sommes tous pris dans un cercle infini, qui reproduit les erreurs passés sans pouvoir les éviter ou y remédier. Même le "booklet" est empli de cette atmosphère; outre les cercles transparents qui jonchent chaque page, un journal intime a été spécialement dessiné et rempli par cette jeune adolescente pour accompagner et intensifier chaque chanson.
Une fois encore, After Forever secoue la scène metal avec cet album d'une part bouleversant, d'autre part généreusement renouvelé. Bas Maas prouve sa valeur, car ses parties chantées sont mémorables, sa voix collant extraordinairement bien à ce nouveau style de musique énergique.
After Forever tourne son troisième clip, illustrant l'une des chansons-phares de l'album Digital Deceit, qui évoque la passion pour la jeune protagoniste de s'évader et d'oublier sa misérable vie; elle devient "The Queen" sur internet, créant ainsi un personnage idéal.

Peu à peu, la renommée d' After Forever s'épanouit grâce à leurs compositions de grande qualité et à la voix exceptionnelle de Floor. Pour le quatrième album, Lando Van Gils, qui décide de quitter le groupe, est remplacé par Joost Van Den Broek, offrant ses influences multiples, voire électro. D'ailleurs, cela se ressent dans Remagine, qui sort à la rentrée 2005. Andre Borgman, le batteur, apprend alors en même temps qu'il est atteint du cancer. Par chance, il guérit grâce à son traitement et enregistre courageusement ses parties de batterie. Il est remplacé par Koen Herfst pour les premières dates de la tournée (batteur de Bagga Bownz, et plus tard, batteur de session d'Epica).
After Forever compose encore une fois une intro représentative du reste de l'album, donc ici très atmosphérique et synthéthisée.
Remagine a plusieurs facettes; il passe aisément des morceaux courts et accessibles, comme dans Being Everyone ou Strong, à des compositions plus lourdes, davantage familières au groupe. Il conserve toutefois les choeurs et l'orchestration, comme dans Only Everything, le titre le plus long de l'album. Les paroles, quant à elles, parlent en général du mystère des rêves, de ce monde que notre imaginaire crée, et de la disparition de ce monde au réveil. Cependant, l'album n'est pas un concept-album, comme son prédécesseur, puisqu'il ne tourne pas exclusivement autour de ce thème. Par exemple, le fabuleux duo final de Floor et de Bas dans le titre Forever est l'histoire d'un homme qui ne peut oublier sa défunte aimée, celle-ci s'adressant à lui sous la forme d'un fantôme, en lui faisant promettre de toujours être sien.
Remagine en a dérouté plus d'un dans la communauté des fans; malgré la conservation des choeurs et de la symphonie, After Forever a tenu à signaler au travers de cet album que le côté "Heavy Rock" serait désormais prédominant. Joost Van Den Broek avoue que le groupe a connu quelques difficultés pendant le composition et l'enregistrement de Remagine, d'où la déception de nombreux "fidèles".
En 2006, After Forever a la joie de faire leur première tournée en Amérique latine; ils reçoivent un très bon accueil de la part des nombreux fans déchaînés!
Sander et Floor se seraient séparés cette année-là, pour une raison inconnue des fans.
Se sentant négligés et peu promus au sein de leur label actuel, After Forever décide de le quitter. Joost nous avoue même, à l'occasion d'une récente interview, que Transmission Records leur "mettaient souvent des bâtons dans les roues"... Plus: Transmission aurait sorti le Best-Of Mea Culpa sans l'autorisation même d'After Forever! Quoi qu'il en soit, peu après, le label coulera pour cause de grosses dettes; on comprendra alors l'excellent choix du groupe. C'est à Nuclear Blast que Floor, Sander, Bas, André, Luuk et Joost confient leur carrière. Nuclear Blast est, en effet, un label très reconnu en Europe et au-delà; il finance nombre de groupes de métal célèbres, comme Stratovarius, Sonata Arctica, Nightwish, ou encore Dimmu Borgir et Theatre of Tragedy.

Pour la première fois dans toute l'histoire du groupe, le line-up n'aura pas changé entre deux albums. En effet le très attendu album signé After Forever sort, et porte le nom même de la formation.
A première écoute, cet album est beaucoup plus abouti que Remagine; le mélange entre les parties "Heavy", pop et orchestrales sont plus balancées et mieux agencées entre elles. Les paroles traitent de l'énergie en général, de la bonne et de la mauvaise, de personnes qui pompent notre énergie positive pour la remplacer par de la négative...
After Forever reçoit plusieurs invités de marque sur cet album: tout d'abord, ils ont pû collaborer pour la première fois avec l'orchestre symphonique de Prague; ensuite, Floor chante sur Who I am en duo avec Doro Pesch, ex-chanteuse de Warlock; la voix "Heavy" et grave de cette dernière se marie alors à la perfection à la voix de Floor, qui elle se fait plus aiguë et lyrique. Enfin, Jeff Waters (meilleur guitariste du monde selon Sander!) pose ses riffs sur De-energized.
Revenons à la voix de Floor: elle n'a jamais été aussi diversifiée, aussi prenante que dans cet opus! Alors qu'on croyait la jeune femme arrivée au bout de ses capacités vocales, on se rend compte qu'elle ne cesse d'évoluer et de nous émerveiller. De même, Sander ajoute davantage de "screams", et fait une sorte de mélange entre les screams et le chant dans Dreamflight. Seule petit regret: on n'entend Bas Maas chanter qu'une seule fois, même si cette fois est mémorable, bien placée et puissante. Peu avant la sortie d'After Forever, le groupe a tourné le premier clip de cet album, Energize Me. Pour une fois, la qualité y est remarquable, comparée aux précédents clips amateurs. Le single, quoique très accessible, nous fait toujours apprécier la voix puissante de Floor.

La tournée qui suit est couronnée de succès; After Forever tourne enfin aux Etats-Unis, après de glorieux festivals et de concerts dans toute l'Europe.
Mais auparavant, Sander nous annonçait dès avril 2007 que sa santé fragile ne lui permettrait pas de se produire, à moins de prendre beaucoup de repos: en effet, Sander souffre alors de vertiges et de migraines de nature inconnue, et plus particulièrement lorsqu'il joue sur scène... Le groupe n'annule toutefois aucune date et le guitariste sera majoritairement remplacé par George Oosthoek (ex-Orphanage) pour les parties grunts.
En septembre, et pour le plus grand plaisir des fans, Sander apparaît sur scène à Hilversum en Hollande, et tourne même aux Etats-Unis avec le reste du groupe, jusqu'à que sa santé se dégrade à nouveau lors du trajet jusqu'en République Tchèque, où After Forever était censé se produire.

C'est pour cela que le groupe décide de prendre une pause d'au moins un an à cause des problèmes de santé de son leader, avant d'annoncer leur séparation définitive en février 2009...
Mais la raison de ce choix est toute autre: Sander déclare ne plus être suffisamment dévoué au groupe pour composer; il avoue avoir perdu la motivation qui l'avait jusque lors toujours animé concernant After Forever. Selon lui, il n'était pas possible de poursuivre ses activités au sein du groupe s'il ne s'en sentait pas capable à "110%". Quand le leader a proposé aux cinq autres membres de continuer l'aventure sans lui, Floor Jansen a été la seule à vouloir réellement croire au futur du groupe. Malheureusement, 2008 a donné l'occasion à Joost, Bas, Andre et Luuk de découvrir de nouveaux intérêts et projets musicaux, qui ont quelque peu altéré leur attachement pour After Forever et leur ont fait comprendre, de ce fait, qu'ils souhaitaient passer à autre chose.
Dans de nombreuses interviews, Sander n'écarte pas la possibilité d'une reformation, si les motivations passées parviennent à les réunir une dernière fois, pour un ultime album ou une tournée d'adieu.

Source: ReVamp France


De gauche à droite: Joost Van Den Broek, Luuk Van Gerven, Floor Jansen, Sander Gommans, Andre Borgman, Bas Maas

•Mmbres de 2005 à 2009:

-Andre Borgman
-Joost Van Den Broek
-Luuk Van Gerven
-Sander Gommans
-Floor Jansen
-Bas Maas

•Anciens membres :

-Joep Beckers (1995-2000)
-Jack Driessen (1995-2000)
-Lando Van Gils (2000-2004)
-Mark Jansen (1995-2002)


Floor durant un concert

Albums Studios:
Spoiler:
 

Site officiel: site fermé
After Forever France: http://www.afterforever-france.com/

_________________
Jos valoissa kaadun
Enkä huomenna voi liikkua
Maadun matojen ilona
Ei kai sinusta tule sellaista kuin niistä
Jotka vain surevat
Ei kai sinusta tule sellaista
Vain surevat


Dernière édition par metalsympho le Sam 15 Jan - 1:29, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://sharonfrance.forumgratuit.org/forum.htm
Invité
Invité
avatar


MessageSujet: Re: After Forever   Mer 12 Jan - 5:55

J'adore ce groupe! Je suis triste qu'il soit fini ... Mais bon, cela ne veut pas dire qu'on ne peut plus se contenter de leurs albums Smile
Revenir en haut Aller en bas
 
After Forever
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Could I have this kiss forever
» Epica Vs. After Forever
» Album Forever Michael
» Forever Young
» Forever Young : Photographs of Bob Dylan

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Jonsu France :: Divers :: Musiques :: Métal-
Sauter vers: